Je suis flexitarienne

ça fait chic de se présenter comme ça non? on se dit, wouaw…elle est cultivée cette fille, elle a un de ces vocabulaires….flexitarienne carrément….mais….ça veut dire quoi en fait sinon ?

Bon, je te l’avoue je sors de grands mots comme ça, mais je viens juste de comprendre que j’étais flexitarienne. Allez, comme je suis sympa comme fille, je vous raconte tout ça….

Une habitude que je pensais saine…

J’ai été élevée avec cette ritournelle que “pour être en bonne santé, il faut manger de la viande à chaque repas”. Et donc, pendant des années, je ne me posait aucune question. C’était un mode d’alimentation normal et je pensais vraiment bien faire, je pensais vraiment faire du bien à mon corps et que le fait de manger de la viande à chaque repas lui apportait l’énergie et les nutriments nécessaire pour fonctionner correctement.

Et puis je me rappelle, quand j’étais petite et que j’avais du mal à terminer mon assiette, l’un de mes parents me disais…”bon, tu peux laisser tes légumes, mais finis au moins ta viande”…Donc pour moi, la viande c’était l’élément le plus important du repas.

Jusqu’à ce que je fasse mes recherches…

Dans le cadre de mon réequilibrage, j’ai commencé à faire mes propres recherches et ma propre éducation sur l’alimentation. J’ai lu des articles écrits par des médecins qui indiquaient qu’on mangeait trop de viande, qu’il n’est pas nécessaire de manger de la viande à chaque repas pour être en bonne santé…. Et là, je suis presque tombée des nues… Je me suis rendue compte qu’en pensant vraiment faire de mon mieux pour manger correctement, et bien ce n’était pas le cas.

Maintenant,je suis convancue que c’est ce qui m’a profondément aidé à déculpabiliser de ne plus manger de viande à chaque repas.

La mise en pratique

Donc doucement mais surement, j’ai commencé à de moins en mois manger des protéines animales (viande ou poisson), pour en arriver au stade actuel qui est de manger ce type de protéine une fois par jour. J’ai donc diminué de 50% ma consommation de viande/poisson. Et en parrallèle, j’ai augmenté ma consommation de protéines végétales (par le biais du soja, des amandes et de la spiruline). Et le hasard a fait que j’ai eu une prise de sang à faire et que mes résultats sont excellents, aucune carence.

Et, du fait que j’achète moins de viande, j’ai repris goût au fait d’aller à la boucherie pour choisir de la belle viande. Avant, je l’avoue j’achetais de la viande sous vide au supermarché.

Bon et quel est le rapport avec mon histoire de flexitruc….et bien apparament un flexitarien est une personne qui choisit de consommer plus de légumes, moins de viande mais de la viande de qualité…

Donc voilà, je me présente, je m’appelle Elodie, j’ai 36 ans et je suis flexitarienne….

Mes enfants mangent healthy sans le savoir

enfant mange sainement

Alors là franchement, je suis fière de moi…On peut le dire…j’ai du talent. Et crois moi, c’était pas gagné au départ. Je te raconte comment j’ai fait pour que mes enfants sortent du coté obscur!! 🤭

Pourquoi ai-je voulu modifier l’alimentation de mes enfants ?

Eh bien déjà parce que j’ai changé ma façon de manger, et je pense que si j’étais resté dans mes mauvaises habitudes alimentaires, je n’aurais pas entrepris ce changement (normal en même temps). Petit à petit, j’ai compris l’importance de manger correctement, d’apporter les bonnes choses à mon corps. Mais malgré tout, à cette époque là, je faisais des menus différents pour ma famille et moi….Je ne voulais pas les perturber dans leurs habitudes alimentaires, et je pensais bien faire à ce moment là!

Eh oui, je me disais que ce n’est pas parce que j’ai décidé de manger différement que je devrais imposer mon nouveau style de vie à ma famille. Et un jour, une lumière s’est allumée dans mon cerveau , et j’ai compris que je ne faisais rien de mal à étendre mon alimentation à ma famille, bien au contraire…c’est pour leur bien! Et puis, je pense qu’il est important d’inculquer très jeune de bonnes habitudes alimentaires aux enfants…avec un peu de chance ils garderont ces bonnes habitudes en grandissant!

Comment ai-je réussi à faire adhérer mes enfants au healthy lifestyle ?

Alors franchement, c’était pas gagné parce que mes 2 plus grandes n’aiment pas les nouvelles saveurs, surtout la benjamine! Je partais quand même avec un avantage..j’ai toujours fait en sorte que mes enfants aient une assiette équilibrée, c’est à dire avec une part de féculents, une part de légumes ou crudités et une part de protéines. Donc on allait garder cette base et ensuite, tout était question de les entourlouper 😈.

J’ai commencé par remplacer les pates et riz blanc par du complet. Mais pas brutalement, non non non il n’était pas non plus question que tout le monde fasse la grève de la faim….J’ai commencé par mélanger 70% de céréales blanches et 30% de complet…c’est passé nickel! Donc étape 2, 50-50, puis 30-70 et le coup de grâce….100% complet….Et personne n’a rien remarqué..rien du tout !!

J’ai aussi augmenté la part de légumes verts et diminué légèrement celle des féculents, je dis bien légèrement car les enfants en pleine croissance comme les miens ont besoin d’avoir une alimentation qui réponde à leur mutation physique.

J’ai réduit la consommation de viande rouge de 2 à 3 fois par semaine (je parle que des repas du soir, car le midi les enfants mangent à la cantine) à 1 fois tous les 15 jours et j’ai augmenté la consommation de viandes blanches et poisson….mon aîné s’est découverte une passion pour le saumon d’ailleurs.

Les enfants aiment les pizzas, alors je n’allais pas les en priver mais je les fait moi même avec de la pate à wrap complète, une sauce tomate et les ingrédients de mon choix (mozzarella, chorizo, jambon…) et ils adorent! Mon mari et les enfants préfèrent largement mes pizzas à celles du commerce (ce sont leurs mots je vous le promets)

Et le goûter ? Et bien je n’achète quasiment plus de gateaux industriels (j’en ai quand meme quelques un dans le placard au cas ou..), mais maintenant je fais les gâteaux moi même et avec de bons ingrédients (farine complète, d’épeautre…., sucre complet ou sucre de coco, chocolat à 70% minimum….) du coup elles ne sont pas frustrées lors du goûter.

Idem pour le petit déjeuner, un cake fait maison, ou du pain complet avec de la pate de noisette (et non je ne parle pas de la pate à tartiner industrielle), accompagnés de fruit ou compote maison ou pas (sans sucre ajouté de préférence) et d’un laitage

En conclusion

En fait, je pense qu’il a été plus difficile de me faire passer le cap que de le faire passer à mes enfants! j’avais tellement peur qu’elles m’envoient ballader que j’ai repoussé le moment du changement, et puis je me suis rappelé que quelqu’un a dit “le changement, c’est maintenant”… et au final, je n’ai pas rencontré d’obstacle majeur. Et je n’oublie pas de leur faire plaisir quand meme avec ce qu’elles aiment parce que on ne peut pas être healthy à 100%, surtout quand on est enfant. Donc je leur autorise un fast food tous les 15 jours, et certains gâteaux industriels qu’elles adorent. Tout est dans le dosage!

Et toi, as-tu envie de changer l’alimentation de tes enfants ?

Cet article pourrait t’intéresser

3 activités sportives brûle graisse

Tu n’aimes pas le sport…moi non plus! Et pourtant avoir une activité sportive est primordiale pour être en bonne santé. Alors si tu ne veux pas passer des heures en salle de sport, cet article va t’intérésser…Rien qu’en le lisant, tu vas perdre des calories j’en suis sûre! Voici 3 activité qui te feront brûler du gras rapidement.

1) La corde à sauter

 

Personnellement, ça me rappelle ma jeunesse…j’adorais faire de la corde à sauter en cours de  la récréation.

Faible investissement, il ne faut qu’une corde à sauter, et très efficace car ce sport sollicite tous les muscles du corps. 

Tu as surement constaté que même les sportifs de haut niveau intègrent la corde à sauter dans leur entrainement. Avec ce sport, le rythme cardiaque augmente rapidement ce qui permet d’améliorer ton endurance.

Faire 15 minutes de corde à sauter équivaut à 30 minutes de footing….(toi qui n’aime pas le footing, j’ai vu ton sourire). Afin d’éviter les douleurs aux mollets, penses à t’équiper de bonnes chaussures! Attention tout de même si tu as un fort surpoids, des genoux et/ou des chevilles fragiles…ce sport n’est pas fait pour toi.

calories dépensées : entre 500 et 600/heure

Plus d’informations sur la corde à sauter ici

2) Le rameur

Voici là encore un sport très complet qui sollicite quasiment tous les muscles du corps (bras, jambes, dos, abdominaux). Cet appareil de cardio-training te permet de brûler des calories pendant et aussi après l’effort (top nan ?).

Le rameur est réputé pour être l’un des sport le plus intéréssant pour la santé et l’entretien physique.

Il a pour but de reproduire les mouvement de l’aviron. Grâce au rameur, vous allez faire fondre la graisse tout en affinant votre silhouette. Comment ?

Le rameur associe le cardio training (qui permet de bruler des graisses pendant et après l’effort) à l’augmentation du métabolisme (qui permet de bruler des graisses au repos.

Calories brulées ; environ 700-800 de l’heure.

Plus d’informations sur le rameur ici

 

3) La marche nordique

Bon, et bien je vais me répéter, mais c’est un sport très complet. Grâce à l’usage des bâtons, environ 90% des muscles sont sollicités (pectoraux, sangle abdominale, cuisses, fessiers…);

Le travail de partie haute du corps contribue à augmenter la dépense énergétique et le bâton à propulsion contribue à affiner la taille grâce aux mouvements de coordination entre les épaules et le bassin

Calories dépensées en 1h : environ 400

Plus d’informations sur la marche nordique ici

J’espère que cet article va t’inciter à faire du sport.

Comptes tu tester l’une de ces activités brûle graisse ?

Notre alimentation agit sur notre cerveau

Nous sommes dans une société où nous sommes entourés de malbouffe, il est difficile d’y échapper et d’y résister. Comment le cerveau réagit à cela ?

Il apparait d’après certaines études qu’une consommation excessive de sucre et de gras reprogramme notre cerveau, notre façon de penser et de réagir.

Avant la naissance

Le cerveau du bébé se construit pendant la grossesse.

Son fonctionnement après la naissance et au cours de la vie, dépendra donc de l’alimentation de la maman à ce moment-là.

Felice JACKA (professeure Université de Melbourne-spécialiste du lien entre nutrition et cerveau) a examiné le comportement de milliers d’enfants après avoir étudié les habitudes alimentaires de leurs mères pendant la grossesse. Cette étude norvégienne incluait 23 000 femmes enceintes.

Une partie des femmes enceintes s’alimentaient de fast food/de nourriture transformée et une autre partie d’une alimentation saine riche en nutriment et en fibre.

Les comportements des enfants ont été observé pendant les 5 premières années de leur vie.

Il s’est avéré que les enfants dont la maman n’a pas eu une alimentation saine pendant la grossesse Première sont plus susceptibles d’être agressifs et capricieux.

Au cours de la vie

Les enfants nourris à la malbouffe génèrent plus de comportements colériques, sont plus tristes, plus anxieux et font plus de cauchemars.

Plusieurs études confirment que la façon de manger influe sur nos émotions et notre comportement.

Ne manger que de la junk-food conduit à avoir des carences alimentaires, et en particulier un manque d’Omega 3.

Le cerveau a besoin d’Omega 3 pour fonctionner vu que notre matière grise est composée à 90% de graisses que le cerveau ne sait pas fabriquer. On doit donc lui apporter par la nourriture (poissons gras, abats, huiles végétales, oléagineux en sont les principales sources – mais on en consomme moins de nos jours).

Sans oméga 3 les neurones ne communiquent pas bien entre eux, la consommation d’omega 3 facilite la connexion des neurones et donc favorise le bon fonctionnement du cerveau.

Attention à avoir un apport suffisant surtout pendant les périodes développementales, l’adolescence et le vieillissement.

Lien entre violence et qualité de l’alimentation ?

Dr AP ZAALBERG (Dr psychologie, spécialité nutrition et criminalité) a mené une étude en prison en observant 221 détenus volontaires aux Pays Bas.

Une partie de ces détenus ont reçu pendant 3 mois des suppléments de vitamines, minéraux et acides gras dans leur repas…le nombre d’incidents violents a été réduit d’1/3, le nombre de placements à l’isolement a considérablement diminué, et les surveillants ont constaté un changement de comportement chez ces détenus dont l’alimentation a été améliorée.

D’autres études arrivent à la même conclusion.

La malbouffe

(Recherche à l’Université Sidney)

Une Etude a consisté à donner à des rats une nourriture pas chère et transformée des supermarchés.

Résultats :

  1. Le rat double ses rations journalières (il n’est jamais rassasié)
  2. Troubles de la mémoire (interfèrence avec l’hippocampe – partie du cerveau indispensable à l’apprentissage et à la consolidation des souvenirs)

Chez l’homme une alimentation trop riche interfère aussi avec l’hippocampe (4 jours de régime à base de malbouffe suffisent pour altérer les fonctions cognitives qui dépendent de l’hippocampe).

En conclusion

Même si la tentation est partout et qu’il est difficile d’y résister, on a la preuve scientifique que la malbouffe influe sur notre cerveau. Il est donc important de varier au maximum ses apports nutritionnels et de s’orienter vers des aliments bons pour notre corps. Limitons l’usage des aliments transformés au strict minimum et notre corps mais surtout notre cerveau nous remerciera!

Source pour écrire cet article : « comment notre alimentation influence notre santé mentale » – ARTE

Comment j’ai réussi à diminuer ma consommation de sucre

consommation de sucre

Très jeune, on est habitué au sucre. Déjà, dans le ventre de nos mamans, on nageait de joie dans son ventre lorsqu’elle consommait un produit sucré. Et puis un peu plus grand, on a cultivé une sorte d’esprit de récompense au sucre… J’ai bien travaillé à l’ecole, et bien vivement mon goûter bourré de sucre, je me suis fait un petit bobo…un bonbon et ça va déjà mieux. Le sucre est omniprésent dans notre quotidien. Mais il n’est jamais trop tard pour diminuer sa consommation de sucre.

Pourquoi aimons-nous consommer du sucre ?

Il faut savoir que notre cerveau est le 1er consommateur de sucre. Eh oui…le sucre est son moteur, il en a besoin pour fonctionner correctement. Donc nous sommes naturellement attirés par le sucre.

Et plus nous consommons du sucre, plus nous avons envie d’en consommer, car il est addictif, et il provoque un pic une chute de glycémie, ce qui va provoquer le fameux coup de barre. Et pour regagner en énergie, que va nous réclamer notre cerveau ?

Je vous le donne dans le mille…du sucre..bref on est mal barrées!

Où se trouve le sucre ?

Pour faire simple..partout (et le pire, c’est que ce n’est pas une blague) !

Il y a le sucre qu’on detecte facilement : dans les confiseries, viennoiseries, gâteaux industriels, pâtisseries, plats surgelés…

Mais il y a aussi le sucre caché….dans les produits à 0% de matière grasse, les sauces inustrielles, les fruits en conserve, les soupes en brique, les carottes rapées en barquette et la liste est encore longue !

Comment j’ai fait pour diminuer ma consommation de sucre de 80 % ?

Alors déjà, ça n’a pas été facile…Quand on sait que le sucre est plus addictif que la cocaine….on comprend mieux pourquoi…

J’ai bien sûr arrêté de consommer des gâteaux industriels, des bonbons, du chocolat au lait….et j’ai remplacé par des gâteaux fait maison avec des ingrédients choisis avec attention, du chocolat noir (au moins 70%),

J’ai arrêté de sucrer mes boissons chaudes (café, thé sans sucre),

J’ai arrêté de consommer du lait le matin…déjà parce qu’il contient du sucre et aussi car en tant qu’adulte, on n’a plus besoin de lait pour être en bonne santé,

J’ai arrêté de prendre des desserts…Car finir le repas par une note sucrée va nous donner envie de manger à nouveau dans les 2h qui suivent,

J’ai arrêté le soda light car même s’il ne contient pas de sucre, l’aspartame donne ce goût sucré qui fait que notre envie de sucre est toujours présente,

J’ai augmenté ma consommation d’eau lorsque j’avais envie de grignoter,

J’ai privilégié les fruits (qui contiennent du sucre naturel) pour mes collations,

J’ai diminué ma consommation de produits surgelés (je suis passée d’une fois par semaine à environ une fois par mois….car ça dépanne quand même de temps en temps) et je m’organise pour trouver le temps de cuisiner des aliments frais,

Et pour finir…le plus important, c’est que j’avais la volonté de diminuer ma consommation de sucre….c’est le fondement de la réussite selon moi. La Volonté.

J’espère que ces astuces vous aideront également à diminuer votre consommation de sucre. Comptez-vous toutes les appliquer, ou une à la fois ?

8 conseils pour manger healthy sans dépenser plus

Conseils pour manger healthy sans dépenser plus

Manger sainement ne devrait pas peser plus lourd sur notre budget, et pourtant, au début de mon rééquilibrage alimentaire, j’ai commis plusieurs erreurs qui m’ont coûté cher…Afin de t’éviter de reproduire les mêmes erreurs que moi, voici 8 conseils pour manger healthy sans dépenser plus (et c’estgratuit :-))

Conseil n°1 Etablir un budget

C’est un conseil basique mais qui peut sauver des vies ton compte en banque. Etablir un budget, quelque soit son projet d’ailleurs, est PRIMORDIAL. De nos jours, on est habitués à sortir la CB pour le moindre achat, et avec le “sans contact” dépenser est devenu tellement facile et rapide, qu’on ne se rend même pas compte de nos sorties d’argent. Etablir un budget alimentation et le respecter te fera économiser de l’argent que tu pourras utiliser pour tes loisirs par exemple.

Conseil n°2 Programmer ses repas à l’avance

Cela te permettra de faire tes courses en conséquences et donc de n’acheter que ce que tu auras noté sur ta liste de courses. Je te fais confiance pour ne pas passer dans les rayons qui ne sont pas indiqués sur ta listeprévus!! Les supermarchés savent très bien comment nous amener à dépenser plus que nécessaire…Alors regarde par terre et fonce seulement dans les rayons que tu as noté!

Cet outil gratuit t’aidera à plannifier tes repas

Conseil n°3 Acheter des fruits et légumes de saison des producteurs locaux

Déjà parce que tu consommeras des produits cultivés sainement. Les produits qui ne sont pas de saisons et qui nous viennent de l’étranger sont fait dans des serres, sont pleins de produits chimiques nécessaires à leur conservation, et perdent de leur saveur à cause de la réfrigération. De plus consommer local et de saison te permettra de réduire les coûts car il n’y a pas d’intemédiaire.

Conseil n°4 Ne pas hésiter à acheter du surgelé

On peut croire qu’en consommant du surgelé on perd les nutriments des produits, et pourtant, ce n’est pas le cas. Certaines études dont celle du Medical Daily démontrent que les produits surgelés conservent leurs nutriments et parfois même plus que les produits frais. Autre avantage, vous pourrez consommer tous les fruits et légumes que vous aimez quelque soit la saison. De plus, on limite les pertes alimentaires car on ne réchauffe que la quantité dont on a besoin. On évite enfin le périssage des denrées, car consommer des produits frais doit se faire sur une courte/moyenne période afin d’éviter qu’ils finissent à la poubelle…Ce problème n’existe pas avec les produits surgelés.

Conseil n°5 Congeler le surplus au lieu de le jeter

Sais-tu qu’une fois un produit surgelé cuit, il est possible de le recongeler après ? Eh oui, c’est faisable et ça ne représente aucun risque pour la santé. Par contre il est interdit de recongeler un produit décongelé…Donc si tu as vu trop large niveau quantité, ne jete pas les restes à la poubelles. Prevois des tupperware pour congeler tes restes, ça te servira un soir de flemme ou pour un repas le midi au travail si tu es équipée d’un micro-ondes.

Conseil n°6 Ne pas faire les courses le ventre vide

Cela t’évitera de te ruer vers les produits sucrés…car quand le corps à faim et bien le cerveau réclame du sucre (c’est pas gentil, mais c’est comme ça). Du coup, tu vas acheter des produits qui ne sont pas dans ta liste et en plus qui ne sont pas bons pour toi… Donc avant de partir en courses, prends ta petite collation healthy et tout ira bien !

Conseil n°7 Acheter low cost

Les hypermarchés low cost proposent une grande variété de produits, de qualité pour la plupart et moins chers (forcément…c’est le principe). Du coup n’hésites pas à faire tesprovisions en hyper low cost et de compléter éventuellement avec un autre magasin si tu ne trouves pas tout ce dont tu as besoin.

Conseil n°8 Ne pas cuisiner différents repas pour toi et les membres de ta famille

Alors ça, c’est l’erreur que j’ai faite pendant très longtemps. Je ne voulais pas imposer à ma famille ma nouvelle alimentation. Donc je me préparais mon plat et j’en préparais un autre pour mon mari et mes 3 enfants. Donc perte de temps et d’argent. Puis j’ai compris qu’il fallait simplement adapter le repas pour que tout le monde soit satisfait. Par exemple, si je fais du riz complet, je me sers en premier et pour le reste de la famille je rajoute une petite vinaigrette maison ou un peu de beurre…Pour chaque recette j’adapte afin que je chacun y trouve son compte et ça fonctionne très bien ainsi!

J’espère que ces 8 conseils pour manger healthy sans dépenser plus te seront utiles. Lequel comptes-tu appliquer en premier ?

8 astuces pour vous aider à boire plus d’eau

comment boire plus d'eau
comment boire plus d’eau

Revenons sur les bancs de l’école…à nos cours de biologie plus précisément..

Savez vous quel pourcentage d’eau nous avons dans le corps ?

Non….(je ne suis pas étonnée) Le corps d’un adulte est composé en moyenne de 55 à 65% d’eau (ce taux varie en fonction de l’âge la corpulence…)

Donc autant vous dire que notre corps a besoin qu’on l’alimente en eau. On peut d’ailleurs survivre des semaines sans manger, mais seulement 3 jours sans boire…donc buvons, c’est vital !

Mes astuces

  1. Pour habituer votre corps a boire, la meilleure solution est d’instaurer une routine. Il faudra pour cela faire appel à un peu de discipline. Le but sera de programmer au moins 3 moments dans la journée pendant lesquelles vous allez boire un grand verre d’eau. Si il le faut, programmez une sonnerie dans votre téléphone. Faites cela tous les jours sans interruption, et cela finira par devenir une habitude…Vous pourrez alors programmer, 4, puis 5 verres…

2. Faites en votre premier geste du matin. Boire un verre d’eau (tiède de préférence) dès le matin au réveil. a de nombreux effets bénéfiques sur la santé. Cela réhydrate vos organes et plus particulièrement votre cerveau après une nuit de sécheresse. Cela favorise l’élimination des toxines accumulées la nuit et cela nettoie le tube digestif

3. Lorsque vous avez un petit creux…commencez par avaler un grand verre d’eau. Peut-être que cela sera suffisant pour calmer votre faim, et si ce n’est pas le cas, au moins v Cela va aromatiser votre eau, de façon naturelle, sans produit chimique. Et vous aurez ajouté 1 verre de plus à votre compteur…yessss

4. Agrémentez votre eau de fruits ou de légumes Cela va aromatiser votre eau, de façon naturelle, sans produit chimique. Et cerise dans la bouteille d’eau sur le gâteau, vous bénéficierez des nutriments du/des fruit(s) /légume(s) que vous aurez ajouté. Vous pouvez rajouter du concombre, des fraises…

Il existe d’ailleurs des bouteilles à infuseur de fruit (vous en trouverez sur amazon par exemple)

5. Laissez infuser votre thé préféré 1h ou 2 dans votre bouteille d’eau (2 sachets suffisent) et buvez ce mélange au cours de la journée

6. Faites vous un thé glacé ou à température ambiante avec des plantes. Si vous avez un jardin cette solution est pour vous. Faites pousser du thym, de la menthe citronné….Et après avoir fait bouillir vos plantes dans 2 litres d’eau environ, retirez les plantes et laissez refroidir complètement à l’air libre et versez la préparation dans votre bouteille que vous laisserez au frigidaire pendant au moins 2h avant consommation.

7. Opter pour le sirop 0% de sucre. Il est préférable que cette option reste occasionnelle car certains sirop contiennent tout de même des calories, et la composition n’est pas des plus naturelles.

8. L’eau peut aussi se manger (oui oui…non je ne suis pas folle). Certains aliments sont gorgés d’eau, donc à défaut de réussir à boire votre litre et demi d’eau dans la journée, privilégiez ces aliments qui sont le concombre, la laitue, le céleri, le radis, la pastèque, la tomate, les épinards, le poivron, la fraise, la courgette ..j’en passe et des meilleurs

Dites-moi quels conseils comptez-vous mettre en application dès demain ?

Pourquoi consommer du jus de carotte le matin ?

jus de carotte

J’ai toujours entendu dire “mange des carottes, ça rend aimable”. 

Ça fait quelques semaines que je me suis mise au jus de carotte matinal fait maison…et je n’ai reçu aucun compliment sur mon changement d’amabilité… 

Donc soit c’est une légende, soit c’est normal car je ne suis pas un âne (eh oui à l’origine cette expression faisait référence aux ânes qui devenaient dociles sur présentation d’une carotte). 

Il faut donc rechercher d’autres bénéfices à consommer de la carotte et plus particulièrement du jus de carotte. 

 

Les bienfaits

  • « Mangez 5 fruits et légumes par jour »…on peut aussi les boire, c’est même plus facile pour certaines personnes d’atteindre leur quota de fruits et légumes grâce aux jus, smoothies…De plus, la carotte étant un légume sucré, elle est facile à associer avec d’autres fruits (jus d’orange pressé pour ma part). Reste à compléter sa journée avec 3 légumes et on est sur la bonne voie.

 

  • En fonction de son mode de consommation (crue, cuite, en jus), la carotte conserve ou perd certains de ses nutriments. Bonne nouvelle, consommée en jus elle conserve la plus grande majorité de ses bienfaits. On y retrouve les vitamines (A, B6, K, B1, B2, E, fer, phosphore, potassium). Consommé le matin, le jus de carotte vous permet de commencer la journée en faisant le plein de vitamines…Idéal pour une journée productive.

 

  • Au niveau biologique, vous pourrez observer sur :
    • votre peau ; vous constaterez un teint plus hydraté et plus éclatant (effets de la béta-carotène)
    • vos yeux : la carotte aide à avoir une meilleure visibilité la nuit (ça peut servir, on ne sait jamais…)
    • votre niveau de fatigue : une baisse de celle-ci surtout entre les changements de saison grâce aux nombreuses vitamines apportées

 

Conservation

Dans l’idéal, pour profiter au mieux de tous les nutriments qu’offre le jus de carotte (et les jus faits maison en général), il est recommandé de le consommer immédiatement après extraction.

Cependant, il est possible de le conserver 2 à 3 jours au frais (à moins de 4°), dans une bouteille en verre de préférence. Rajouter un peu de citron pressé ou du jus d’orange maison permet de ralentir l’oxydation.

Biensûr, pour observer tous ces bénéfices, il est recommandé de consommer le jus de carotte de façon quotidienne ou en cure de 3 mois.

 

Nb : matériel nécessaire : extracteur de jus

jus de carottes
jus de carotte

Matériel nécessaire